Le Nouveau roman

En cours de français, tu apprends à connaître les différents périodes qui constituent l’histoire littéraire. Tu dois ainsi connaître les différents mouvements et courants littéraires qui jalonnent notre Histoire et avoir des repères culturels et littéraires précis.

Le Nouveau Roman fait partie des mouvements importants puisqu'il permet de réfléchir autrement sur le genre romanesque. 

1) Dans quelle période se situe ce mouvement littéraire ? 

A partir des années 1950, un groupe de romanciers refuse les modèles traditionnels du roman français.

2) Qui sont les auteurs et les œuvres représentatifs de ce mouvement ? 

Alain Robbe-Grillet, Les Gommes, 1953 : ce roman rompt la chronologie de la narration, ne dénoue pas l’histoire et bouscule les habitudes du lecteur. Beaucoup de descriptions d’objets viennent nuire à la part de l’humain, le personnage devient une mécanique sans âme.

Michel Butor, La Modification, 1956 : ce roman raconte l’aventure de l’écriture et de la narration. Depuis un compartiment de train, le personnage explore les labyrinthes du passé et de sa conscience.  

Nathalie Sarraute, L’ère du soupçon, 1956 : il s’agit d’un essai considéré comme le manifeste du Nouveau Roman.

Alain Robbe-Grillet, Pour un nouveau roman, 1957 : ce roman confirme la mort du personnage de roman. Le roman s’émancipe des conventions du genres romanesques et ouvre la voie à une création totalement libre.

3) Quelles sont les principales idées de ce mouvement ? 

Ce mouvement est né d’une réaction contre le roman réaliste et psychologique, en vogue depuis le XIXème siècle.

 

Rejetant la dimension psychologique du personnage, le Nouveau Roman ouvre une période d’expérimentations formelles sur l’écriture qui devient l’objet principal du récit.

 

Il tente de faire disparaître le personnage et la fiction traditionnelle : déstructuration de l’intrigue, focalisation externe.