Présentation de l’épreuve de français du Diplôme national du brevet

Le diplôme national du brevet a lieu à la fin de l’année de troisième.

L’épreuve de français dure 3h00 et est notée sur 100 points.  Au total, ce sont 400 points qui sont allouées aux épreuves finales (100 en mathématiques, 50 en Histoire-Géographie et EMC, 50 en sciences, 100 pour l’oral final). L’autre moitié des points est obtenue au contrôle continu.

Elle est composée de deux parties :

  • La première partie (50 points) : texte à lire (parfois avec une image), réponse aux questions, réécriture. 20 minutes avant la fin de cette partie, on te propose une dictée (10 points)

  • La deuxième partie (40 points) : rédaction avec l’autorisation de consulter un dictionnaire.

1) Première partie de l'épreuve de français du brevet (durée totale : 1h30)

a) Il s’agit tout d'abord d’un questionnaire portant sur le texte et éventuellement l’illustration que l'on te propose. Cette partie dure 1h10. Elle est notée sur 50 points.

Les questions suivent généralement la progression du texte. Elles ont pour but de vérifier tes compétences de lecture ainsi que ta connaissance de la langue française (grammaire) et du vocabulaire de base de l’analyse littéraire.

Il y aura également des questions sur l’image, s'il y en a une, qui peuvent être de trois sortes : descriptives, interprétatives ou portant sur le rapprochement entre le texte et l’image.

Enfin, l’exercice de réécriture demande de réécrire une partie du texte étudié en le modifiant selon la consigne.

b) La dictée dure ensuite 20 minutes. Elle est notée sur 10 points. La dictée est en lien étroit avec le texte étudié. Il s’agit souvent d’un autre extrait de la même œuvre.

Ainsi, il arrive que certains mots de vocabulaire de la dictée (ou des mots de la même famille) soient présents dans le texte à étudier.

N’oublie donc pas d’y jeter un œil lors de ta relecture !

 

Au niveau de la notation, le barème de la dictée se distingue en trois types d’erreurs :

  • Erreurs d’accent, de ponctuation, de majuscules qui sont peu sanctionnées.

  • Erreurs d’orthographe lexicale, chaque erreur ne compte qu’une fois.

  • Erreurs d’orthographe grammaticale : accords, conjugaison, homonymes, etc. ½ point est perdu à chaque erreur.

Pour effectuer une relecture efficace, pense à l’astuce de la main magique des corrections. Il s’agit d’associer à chaque doigt un point à vérifier lors de la relecture.
Je te donne un exemple mais l’idéal serait que tu répertories les erreurs que tu fais le plus souvent et que tu fabriques ta propre main des corrections !
Le pouce pourrait être le doigt de la ponctuation (usage correct et majuscules). L’index pourrait être le doigt du vocabulaire (orthographe des mots difficiles). Le majeur pourrait être le doigt des accords sujet-verbe. L’annulaire quant à lui pourrait être celui des accords du nom et de l’adjectif. Enfin, l’auriculaire pourrait être le doigt des homophones (a-à ; son-sont ; on-ont ; est-et ; ce-se ; ces-c’est ; ça-sa ; ou-où).

PAUSE

2) 2ème partie (durée 1h30)

La rédaction est notée sur 40 points. Elle est toujours en lien plus ou moins étroit avec le texte de la première partie. Il est essentiel de prendre le temps de bien comprendre le sujet avant de se lancer dans la rédaction.

Il existe deux grandes catégories de sujets d’écriture :

  • Le sujet d’imagination : on peut te demander de raconter une histoire, d’écrire la suite du texte sur lequel tu viens de travailler, d’écrire une pièce de théâtre, un dialogue, un article de journal, une lettre, etc.

  • Le sujet de réflexion : on attend de toi que tu développes une argumentation construite, cohérente et pertinente sur un sujet précis.

Les trois heures sont écoulées, les deux parties l’épreuve achevées, bravo ! Tu viens de terminer ton premier examen officiel !