LES CLASSES GRAMMATICALES : le verbe

Pour analyser les composantes de la phrase, il faut savoir que le mot peut avoir les natures suivantes : nom, nom propre, verbe, adjectif, adverbe, déterminant, conjonction, préposition et interjection.

La nature d’un mot détermine son emploi dans la phrase. On peut aussi l’appeler classe grammaticale.

Nous allons aborder le verbe. 

1) La morphologie du verbe

Conjuguer un verbe signifie produire l’ensemble des formes possibles d’un verbe en fonction de plusieurs variables : le mode, le temps et la personne.

Pour procéder à l’analyse morphologique du verbe (les constituants du verbe),  il faut distinguer :

  • le radical (qui contient le sens lexical stable du verbe). Pour le verbe « chanter », le radical est chant-.

  • La désinence qui varie selon le temps, le mode et la personne du verbe. Par exemple, dans le verbe « chantais», la désinence est –ais.

Attention, dans certains cas, la conjugaison du verbe mobilise plusieurs formes du radical. Par exemple, le verbe « savoir » possède quatre radicaux : sai- (« tu sais »), sav- (« je savais »), s- (« je sus »), sau-(« je saurai »).

Concernant la désinence,  elle se décompose elle-même en plusieurs marques : marque de temps et de personne : « je chantais, ils chantaient », qui comportent la marque de temps (imparfait) et de personne (singulier, pluriel).

2) Les groupes

Traditionnellement, les verbes sont classés en trois groupes qui correspondent à des homogénéités de formes de conjugaison (pour les deux premiers).

Premier groupe : les verbes du premier groupe présentent un infinitif en –er et possèdent un seul radical.

Les verbes nouveaux comme liker (qu’on appelle néologismes) sont formés sur le modèle des verbes de ce groupe.

Deuxième groupe : les verbes du deuxième groupe présentent un infinitif en –ir et plusieurs formes de leur radical en –iss dont leur participe présent en –issant (« finissant »).

Troisième groupe : les verbes du troisième groupe sont tous les autres verbes, dont les verbes être, avoir et aller.

3) Il existe deux types de modes :  non-personnels et personnels

  • Les modes non personnels

Ils se conjuguent sans pronom personnel. Il s’agit de l’infinitif et du participe (présent et passé).

 

Exemple : chanter (infinitif), chantant (participe présent), chanté (participe passé).

  • Le mode indicatif

Temps simples : présent, imparfait, futur, passé simple, conditionnel présent.

Je chante, je chantais, je chanterai,, je chantai, je chanterais.

Temps composés : passé composé, plus-que-parfait, futur antérieur, passé antérieur, conditionnel passé.

J’ai chanté, j’avais chanté, j’aurai chanté, j’eus chanté, j’aurais chanté.

  • Le mode subjonctif

Temps simples : présent, présent.

Il faut qu’elle fasse un effort.

Il fallait qu’elle fît un effort.

Temps composés : passé, plus-que-parfait.

Je regrette qu’elle ait fait cette erreur.

Je regrette qu’elle eût fait cette erreur.

  • Le mode impératif

Présent : apprends !

Passé : Aie appris !

Pas de –s à la deuxième personne du singulier des verbes du premier groupe conjugués à l’impératif.

4) Les formes du verbe

Forme active : le sujet vit l'action ("L'élève lit son livre.").

Forme passive : le sujet subit l'action. ("Le livre est lu par les élèves.").

Forme pronominale : le verbe se conjugue avec un pronom réfléchi.  ("Je me récite la leçon.").

Forme impersonnelle : le pronom "il" ne représente personne. ("Il faut travailler pour réussir.").