Le Symbolisme

En cours de français, tu apprends à connaître les différents périodes qui constituent l’histoire littéraire. Tu dois ainsi connaître les différents mouvements et courants littéraires qui jalonnent notre Histoire et avoir des repères culturels et littéraires précis.

Le symbolisme fait partie des mouvements littéraires et artistiques à connaître pour son approche novatrice de l'art poétique, notamment. 

1) Dans quelle période se situe ce mouvement littéraire ?

Le symbolisme est un mouvement littéraire et artistique qui se développe dans la seconde partie du XIXème siècle (à partir du 1886-1895). Il est formalisé par Jean Moréas en 1886 dans un Manifeste.

2) Qui sont les auteurs et les œuvres représentatifs de ce mouvement ?

Baudelaire, Les Fleurs du Mal, 1856 : le sonnet « Correspondances » dans Les Fleurs du Mal ouvre la voie au symbolisme en rapprochant par des analogies des réalités distinctes.

Verlaine, Art Poétique, 1874 : cette oeuvre fait de lui le chef de file des symbolistes. Il prescrit les principes d’une poésie fluide et musicale par l’utilisation du vers impair et le choix de la nuance.

Rimbaud, Lettres du voyant, 1871 : Rimbaud rompt avec les codes poétiques traditionnels par un « dérèglement de tous les sens ».

Mallarmé est l’apôtre d’un langage poétique nouveau et suggestif dont il revendique l’hermétisme.

Le symbolisme s’étend à la musique avec Claude Debussy, à lopéra ou au théâtre avec Maurice Maeterlinck, à la peinture avec Odilon Redon.

3) Quelles sont les principales idées de ce mouvement ? 

Ce mouvement s’inscrit en réaction contre le matérialisme littéraire du naturalisme et du parnasse et il repose sur la théorie des correspondances, définie par Baudelaire : « Ce n’est pas seulement en rêve, et dans le léger délire qui précède le sommeil, c'est encore éveillé, lorsque j’entends de la musique, que je trouve une analogie et une réunion intime entre les couleurs, les sons et les parfums ».

Les symbolistes, tels que Verlaine, Mallarmé ou Rimbaud sont véritablement sensibles à la musique des mots et des vers. Ils sont en quête d’un nouveau langage poétique. Les symbolistes ressentent le besoin de lier la musique et la poésie.